aux portes d' Angoulême

Environnement / Santé

Influenza aviaire

05/11/2021
Influenza aviaire : La France passe au niveau de risque « élevé » sur le territoire hexagonal et renforce la gouvernance de la crise face à la progression du virus en Europe.


Entretien des cours d'eau

La compétence GEMAPI relative à la Gestion des Milieux Aquatiques et à la Prévention des Inondations a été confiée au SyBRA en mai 2018.

Si l’entretien de la Charente est effectué par le Département, les cours d’eau non domaniaux sont la propriété des propriétaires des deux rives.

Le Sybra est là pour répondre aux questions que les riverains pourraient être amenés à se poser sur l’entretien des cours d’eau et leur aménagement.

Vous trouverez ci-dessous un article sur le SyBRA avec leurs coordonnées ainsi qu’une carte de leurs secteurs d’intervention, les cours d’eau qu'ils ont en gestion sous couvert de l’intérêt général, un guide pratique à l'intention des propriétaires riverains de cours d'eau et une plaquette faite par Charente-Eaux.





Renseignements :
SYBRA Le Paradis 16430 BALZAC
Vous pouvez les contacter au 05.45.38.16.71 ou par mail : contact@sybra.fr
ou sur notre site internet : www.rivieres-angoumois.fr

FRELONS ASIATIQUES

Le frelon asiatique est une espèce invasive présente en France depuis 2004. Il constitue un réel problème écologique en s’attaquant aux abeilles, qui sont des insectes pollinisateurs indispensables.

La destruction des nids de frelons est donc indispensable pour freiner leur progression. Il s’agit d’une opération très délicate qui ne peut être menée que par des spécialistes. En effet, la piqûre du frelon peut se révéler particulièrement dangereuse, voire mortelle, surtout en cas de piqûres multiples.

Dans quelques mois avec la chute des feuilles, les nids seront visibles.
Pour lutter contre cette espèce invasive, le Conseil Municipal a décidé pour les particuliers -qui en font la demande préalable en mairie- de participer à hauteur de 50 % du tarif d’intervention, plafonné à 50 €.

Une fiche de demande est à compléter préalablement auprès des services accueil de la mairie.

Un rendez-vous est pris avec un agent communal qui vérifiera qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques et que celui-ci est actif.
Après destruction du nid, la Commune participera au vu de la copie de la facture « certifiée acquittée » par l’entrepreneur intervenu et remise en mairie.

La mairie pourra vous communiquer la liste de professionnels en mesure d’intervenir. Le dispositif sera applicable du 15 juin au 31 octobre.


L'AMBROISIE

Attention aux allergies


Pour éviter que cela vous démange, pique,  gratte, vous fasse tousser et pleurer : luttez contre l’Ambroisie!

 Qu’est-ce-c'est?

Une plante INVASIVE, provenant d’Amérique du Nord, introduite en France au XIXème siècle, d’abord dans la Région Rhône- Alpes (et épicentre actuel)

 Où la trouve–t-on?  

On la trouve aussi bien en campagne qu’en ville,  dans les champs, les pâtures, les chantiers, les terrains vagues, les friches et jachères, le long des cours d’eau, des chemins, des axes routiers, des voies ferrées, au bord des parcelles cultivées, dans les jardins ...

Pourquoi lutter contre?

Elle est devenue en quelques années un  véritable fléau. Aujourd’hui, répandue dans toute la France, elle est la cause d’allergies pouvant être graves,au point d’être à l’origine d’un nouveau terme médical «  la pollinose », les médecins la qualifiant de « polluant biologique ». Août et septembre sont les 2 mois de pleine saison pour les allergies à son pollen.

Elle a connu un développement spectaculaire en 10 ans car elle est très résistante (pousse sur tous les sols);

Elle a un fort pouvoir colonisateur (un pied produit 60 000 graines)  avec un pouvoir de germination de 40ans !!! . Son expansion est favorisée par l’activité humaine : graines dans la terre, sur les pneus des camions,  voitures, véhicules de chantier,  tracteurs mais aussi véhiculées par l’eau). Le changement climatique pourrait faire doubler les 33 millions d’européens allergiques à son pollen de 33 millions aujourd’hui.

Comment lutter?

Comme dans de nombreux départements, le préfet de Charente  a prescrit un plan de lutte par arrêté du 30 mai 2016 . La destruction de la plante est rendue obligatoire dorénavant.

Dans chaque commune un référent « ambroisie » est chargé de sensibiliser le public, les agents en charge de l’entretien des espaces verts, les entrepreneurs de travaux  et les instructeurs de permis. Le référent  sera le relais sur le terrain pour prévenir et conseiller les habitants ou encore  informer, demander la destruction des pousses, suivre les actions faites par  les propriétaires ou exploitants de parcelles infestées ou, gérer les signalements (en cas de plaintes) et faire appliquer l’arrêté préfectoral en appui de l’autorité territoriale.


Que puis-je faire en tant que particulier?

- M’informer et reconnaitre la plante


- Signaler sa présence en mairie               

- Détruire les pousses d’ambroisie de mon jardin ( arrachages  manuels )

- Suivre les conseils et injonctions qui pourraient vous être notifiés  si vous être propriétaires, locataires ou exploitants de parcelles infectées

- A l’occasion de promenade : arracher manuellement les pousses (seul moyen de lutte efficace) avant germination de préférence ou  signaler en mairie leur présence.

- Parler en autour de vous                             

Comment la reconnaitre et ne pas se tromper?

La plante n’a pas le même aspect selon la saison : dès juin  elle a un  aspect buissonnant, des tiges velues, ses feuilles minces, vert clair, très découpées. En période de floraison (août avec un pic d’intensité en septembre), elle a des épis longs et fins, portant de petites fleurs de couleur jaune – vert.

La ressemblance est trompeuse avec d’autres plantes qui sont, elles, à protéger (anthémis des champs, armoise commune, ou annuelles, chénopode ...)

Pour ne pas confondre : les feuilles de l’ambroisie sont de la même couleur sur les deux faces .


Documents utiles :

Arrêté du Préfet relatif à la lutte contre l'ambroisie

- Dossier communal sur l'ambroisie

- Photos sur l'ambroisie